Visiter Istanbul aussi appelée Byzance et Constatinople

Visiter Istanbul aussi appelée Byzance et Constatinople

Istanbul est une merveilleuse ville située à cheval sur l’Europe et l’Asie qui saura vous charmer par la beauté de ses paysages et de sa culture ! Dans cet article, vous découvrirez comment fondre dans la masse parmi les Stambouliotes.

 

A propos d’Istanbul

Bénéficiant d’une localisation assez impressionnante étant donné qu’elle relie le contient européen à l’asiatique par un étroit détroit nommé le « Bosphore », elle est considérée comme une porte d’entrée sur l’Europe, d’autant plus que son centre historique s’y situe.

Cette ville, dont le nom à changer à travers de multiples siècle, porte officiellement son nom actuel, Istanbul, depuis seulement 1930.  Ces noms furent multiples mais en voici quelques-uns ; « Byzance », lors de sa fondation, « Constantinople » sous l’empereur Romain Constantin Ier mais aussi la « Seconde Rome », sous l’empire romain.

On estime que son nom actuel, Istanbul, est une déformation de « Eis Ten Polin », qui signifie « vers la ville » en grec.

C’est d’ailleurs par Mustafa Kemal Atatürk, Premier Président de la République de la Turquie (1923-1938), personnage sacré pour la population turque, que ce nom fut attribué à la ville.

La ville fut d’ailleurs auparavant, la capitale des empires ottomans et byzantin, alors qu’aujourd’hui, Constantinople se trouve donc être la plus grande ville et métropole turque et se compose de 4 zones historiques inscrites chacune dans le patrimoine mondial de l’UNESCO depuis l’an 1985. A défaut d’être la capitale officielle du pays, Istanbul se trouve être la capitale culturelle turque et l’une des plus grandes villes au monde.

Que faire à Istanbul ?

  1. Sainte-Sophie, « l’une des merveilles architecturales du monde ».

Sainte-Sophie ou Aya Sofya, fait partis des lieux les plus emblématique de la ville. Son architecture et son histoire sont très impressionnantes.
C’est au cours du 6e siècle, sous l’empire byzantin et l’empereur Justinien Ier que fut sa construction achevée. Cette magnifique cathédrale à demeurer à travers des siècles et des siècles la plus grande cathédrale du monde, jusqu’à la construction de la cathédrale de Séville en l’an 1520.
À travers les époques, sa fonction changea, et c’est au 15e siècle que cette cathédrale fut transformée en mosquée, en l’an 1935, elle fut reconvertie en musée et plus tard, sous le commandement d’Atatürk, elle fut devenue le centre de « l’Eglise orthodoxe orientale ».

Il n’est pas difficile d’observer sa splendeur architecturale, les plus impressionnantes sont sa coupole et les mosaïques byzantines murales.

  1. Sogukçesme Sokagi

Cette merveilleuse rue piétonne regorgeant de couleurs et de cultures est une petite rue pittoresque et reconstitue des maisons du style ottoman.

Vous y observerez des maisons en bois sur deux ou trois étages datant du 19 au 20e siècle et qui furent restaurées. Certaines maisons servent actuellement d’auberge et la plus célèbres de leurs invités dut la reine Sofia d’Espagne en l’an 2000.

Tout au long de votre promenade dans cette charmante rue vous retrouverez des boutiques, des restaurants et des musées. Tout cela dans un décor ottoman et byzantin.

  1. Citerne basilique

A près de 150 mètres de Sainte Sophie, on retrouve la « merveille souterraine » qui fut construite au cours des années 500 sous l’empereur Justinien. Actuellement, c’est la plus grande des « centaines de citernes » situées sous Constantinople. Sa capacité de stockage est de 80 000m³ et dispose d’une superficie de plus de 10 000 mètres². A l’intérieur, on y retrouve des ruines de chapiteaux ioniques et corinthiens ainsi qu’une tête de Méduse sculptée dont l’origine est inconnue.

Petite anecdote, la citerne a servi de lieu de tournage pour le film de James Bonde et dans le Roman Inferno.

  1. Mosquée bleue ou mosquée Sultanahmet

Cette merveilleuse mosquée fut construite au début du 17e siècle par le sultan Ahmet Ier dans le but de témoigner du pouvoir ottoman. Elle dispose d’une « cascade de dômes » entouré par six minarets.
L’histoire de son architecture est que de base, le Sultan à commandé 4 minarets, avec un malentendu de la part de l’architecte, à la similarité des mots « Altin » et « Alti » signifiants « Or » et « 6 », l’architecte à construits 6 minarets et non 4. Le sultan a fini par aimer car aucun autre ne disposait d’une mosquée composée de 6 minarets.

  1. Palais de Topkapi

Ce palais fait partie des attractions touristique incontournable de la ville de Constantinople. Cet endroit rassemble histoire, culture et des paysages à en couper le souffle.

. Le site est décrit par le patrimoine mondial de l’UNESCO comme étant « le meilleur exemple d’ensemble de palais {…} de la période ottomane).

Le palais est entouré de 4 cours principales et d’autres constructions plus petites. Les murs entourant le palais s’étendent jusqu’à plus de 5km et on compte plus de 27 tours datant du 15e siècle. Topkapi se trouve sur une colline qui s’élève au-dessus de la mer de Marmara, le Bosphore et la Corne d’or.

Il disposait de plusieurs fonctions au fils des siècles, il fut autrefois la résidence officielle des sultans durant l’empire ottoman, le siège du gouvernement turc mais aujourd’hui c’est un musée. D’autant plus qu’il est considéré comme étant le plus grand et le plus ancien du monde.

Pour visiter ce palais, il faut largement une demi-journée afin de pouvoir apprécier tout le complexe.

Lors de votre promenade, vous serez submergée dans l’ancienne vie magique et incroyable des sultans d’autrefois, et cela, à travers les costumes, les armes et les objets religieux, ainsi que par les expositions temporaires.

Mais encore ?

Istanbul est une vaste ville pleine de curiosité, les activités précédentes sont les activités typiques lors d’un city-trip dans la ville. Cependant, si vous souhaitez une immersion beaucoup plus impressionnante au sein de la culture turque et des stambouliotes, n’hésitez pas à descendre en plein cœur de la ville, en prenant les transports, en marchant au large du Bosphore, de vous rendre dans les rues commerçante pour une dégustation culinaire, ou tout simplement un hookah (chicha bar) très répandu, mais également de vous rendre dans le Grand Bazard pour marchander avec les commerçants mais aussi d’aller faire du shopping sur Istiklal Caddesi.

Conclusion

La capitale cosmopolite qui est en même temps la plus grande ville de la Turquie est un endroit merveilleux qui sert de transition entre l’occident et l’orient. Lors de votre séjour, vous serez directement éblouis par son charme et son histoire. Elle a beaucoup à offrir !