Let’s travel together.

Découvrir et visiter l’Ile de Gran Canaria dans les Canaries

L’île de Gran Canaria, un pays paradisiaque, fait partie des îles Canaries espagnoles, située sur la côte nord-ouest africaine, bordé par l’Océan Atlantique. Les îles Canaries sont composées de Lanzarote, Fuerteventure, La Gomera, Tenerife, Palma, Gran Canaria et El Hierro. Elle est connue essentiellement pour ses belles plages de sable noir et parfois blanc, à cause de sa situation volcanique. De nombreuses stations balnéaires s’y trouvent, les plus connues, la plage des Anglais et celle de Puerto Rico, font partie des plus animées de l’île. Et les plus paisibles, la plage de Puerto Mogán et celle de San Augustin. Vous avez la capitale, Las Palmas, qui constitue un halte très important pour les bateaux de croisière.

Voici quelques conseils pour préparer son voyage à Gran Canaria.

Quand partier ?

Il est important de regarder la météo avant de partir à Gran Canaria. Néanmoins, pour cette destination, cela reste optionnel, sachant que la température peut être d’environ 20 degré tout au long de l’année. Il est tout de même préférable de partir au mois de juin, avec un soleil plus supportable et un climat doux.

En fonction de l’affluence touristique, il faut savoir que l’île reste calme durant les mois de mai et juin. Les mois de mars, juillet et août sont les mois avec la plus forte affluence de touristes.

Comment aller ?

Vol Gran Canaria

Il y a plusieurs façons de se rendre dans cette île, dont l’avion mais il y a également le bateau de croisière qui fait un halte sur cette île.

En avion:

L’île de Gran Canaria possède un aéroport central qui permets de voyager facilement depuis l’Espagne, mais également depuis la France et depuis la Belgique. Toutefois, si le départ est à partir de la Belgique, il faudra parfois effectuer une escale en fonction de la période, généralement à Barcelone ou encore à Madrid. Il se peut qu’il y ait des vols directs à partir des grandes villes.

L’aéroport de Grande Canarie se situe à environ 16km de la capitale de l’île, Las Palmas. Il est desservi par plusieurs compagnies aériennes avec ou sans escales telles que Ryanair, Corendon Airlines Europe, Tap Air Portugal, Vueling, Air Europa, Brussels Airlines ainsi que Iberia. La plus importante reste celle de Vueling étant donné que son hub,  sa plateforme de correspondance aéroportuaire est basé à Barcelone et nombreux de ses vols partent ou arrivent à cette ville.

En ferry:

Le bateau reste un moyen efficace pour se rendre sur l’île de Gran Canaria, principalement si la personne désire aller en voiture et faire la traversée en ferry. Néanmoins, il faut savoir que le prix d’un ticket pour monter à bord du ferry est assez couteux. En effet, le prix dépendra s’il s’agit d’une place assise, ou en cabine. Il peut parfois couter le triple, voire le quadruple d’un billet d’avion. L’avantage est bien-sûr le fait que l’on puisse prendre le véhicule à bord du ferry, mais il reste toutefois un gros inconvénient, celui du temps. Un trajet de ferry va durer presque 10 fois plus longtemps qu’un vol simple.

Le trajet en ferry se fera à partir de l’Espagne et il existe deux compagnies proposant la traversée:

  • Naviera Armas: compagnie qui propose un départ par semaine au départ de Huelva et à destination de Gran Canaria pour une durée de 32 heures;
  • Trasmediterránea: propose également un ferry par semaine au départ de Cadix pour Las Palmas et pour une durée de 40 heures.

Se déplacer sur l’île

L’île de Grand Canaria est assez développé en matière de transports, hormis la voiture, il y a également de nombreux bus reliant toutes les villes à travers l’île.

En bus:

L’île de Gran Canaria dispose d’un réseau développé de lignes de bus, qui permet aux voyageurs de découvrir l’île dans toute sa splendeur. Il y a un seul problème, le réseau est peut-être bien développé, mais la fréquence ne l’est pas. En effet, il se peut qu’un bus passe que deux à trois fois par jour. Il s’agit de la compagnie de bus Global qui s’occupe de l’entièreté de l’île. La conduite est également différente, lors d’un voyage à Grand Canaria, il s’agit d’une île volcanique, et donc avec beaucoup de relief, les chauffeurs de bus ont tendance à prendre les virages très rapidement dans une falaise, à ne pas avoir peur, ils ont l’habitude. Les chauffeurs ne parlent généralement pas l’anglais, il est donc préférable d’apprendre quelques mots en espagnol avant de se rendre sur l’île.

En voiture:

L’état des routes est également bien différente, la qualité des routes est excellente. Il y a de nombreuses stations-service sur l’île qui acceptent les paiements par carte. Il faut également savoir que la limitation de vitesse sur une autoroute est de 120km/h, de 100km/h sur une route à 4 voies et de 90km/h sur une route principale.

Il est possible, même conseillé, de louer une voiture pour pouvoir parcourir et découvrir l’ensemble de l’île. Les grands loueurs internationaux sont présents afin de proposer à un prix attractif des voitures de location. Mais il y a également des petits loueurs locaux qui proposent des voitures à des prix attractifs. Les prix peuvent aller jusqu’à environ 40 euros par jour, à savoir que si la location est pour une semaine, le prix devient plus attractif.

En taxi:

Le taxi reste également un moyen de transport attractif, économiquement et plus facile. En effet, dans les grandes villes comme Las Palmas, les taxis peuvent demander environ 45-50€ pour une course d’environ 40km.

Où loger ?

Plage Gran CanariaL’île de Gran Canaria est très touristique, ce qui en fait une des destinations les plus propices pour les hébergements.

Il y a notamment les auberges de jeunesse qui sont affiliées à Hostelling International, et également des hosteles privés. Il s’agit d’hébergements plus destinés aux randonneurs, faisant étapes, pour des groupes de jeunes, ou encore des groupes scolaires.

Il y a également les campings, mais à savoir que le camping sauvage est interdit sur toutes les îles Canaries. Les campings officiels, sont peu fréquents à Gran Canaria et parfois plus coûteux qu’un hôtel.

Il y a la location de gîtes, de villas ou de maisons entières qui permettent à des groupes, parfois de grands groupes, de faire des économies sur l’hébergement. Les casas rurales sont souvent reculés et en milieu rural.

En dernier lieu, les hôtels, les plus prisés sont de toutes sortes. Il y a de plus en plus d’hôtels proposant la formule Tout compris, permettant donc au voyageur de rester à l’hôtel et de profiter des piscines et des services du complexe. Ces complexes proposent des sports nautiques en bord de plage à eaux turquoises. Le tourisme est principalement basé sur ces hôtels, et souvent sur le thalasso.

Les plus beaux endroits à Gran Canaria

Dunes de Maspalomas

Gran Canaria regorge de trésors, de lieux inoubliables à visiter lors d’un séjour sur place, à prévoir lors d’un voyage à Gran Canaria:

  • Tejeda et le Roque Nubio

Il s’agit d’un des villages le plus pittoresque d’Espagne, une cité historique avec un point culminant à 1813 mètres d’altitude, ce qui en fait le troisième plus haut sommet de l’île. Au sommet de ce point culminant, un panorama à 360 degré sur les montagnes s’offre.

  • El Pico de la Nieves

Egalement un point culminant de l’île, avec 1949 mètres d’altitude. De nombreux chemins sont tracés spécialement pour les randonnées à travers les sentiers de la montagne.

  • Agaete et le parc naturel de Tamadaba

C’est un village de pêcheurs niché au pied des falaises du parc naturel de Tamadaba. Avec une superficie de 7000 hectares, il y a la forêt de pins maritimes au coeur de la vallée, idéal pour les balades.

  • Les dunes de Masapalomas

L’une des stations balnéaires les plus en vue de la côte sud de Gran Canaria. C’est un parc national naturel avec des dunes de plages immenses dépassant parfois les 10 mètres de haut. Il est également appelé le désert de Maspalomas. Il est considéré comme étant un des plus beaux spots des îles Canaries, car il ressemble au désert du Sahara. Attention à prendre de l’eau avec soi car il y a beaucoup d’ensoleillement, et cela toute l’année. De l’autre côté des dunes, il y a l’Océan Atlantique où il est possible d’y faire une baignade.

Comments are closed.